Interview éditeurs : Maison des Langues et la deuxième année de réforme des collèges…

Nous avons rencontré Madame Aurore Brunet, Chargée des relations enseignants aux éditions Maison des Langues. Pour cette deuxième année de réforme, découvrez les nouveautés et les particularités de cette collection…
Vous pourrez lire tout au long du mois de juin, les interviews des différents éditeurs pour faire vos choix de manuels.

1. Présentez rapidement votre maison d’éditionLogo EMDL

Spécialisées dans l’enseignement des langues au collège comme au lycée, les Éditions Maison des Langues proposent une vaste gamme de méthodes et d’ouvrages didactiques en allemand, espagnol, anglais et italien. Notre spécificité réside dans l’interaction en continu avec les enseignants grâce à des ateliers de formation, des conférences, des newsletters pédagogiques, des tables rondes, des présentations de collections, etc. Animés d’une réelle passion pour notre métier, nous avons à cœur d’accompagner les professeurs efficacement aussi bien dans la préparation de leurs cours que dans leurs pratiques de classe et dans leur quotidien d’enseignants. En cette période de réforme, nous les aidons tout particulièrement à s’approprier les nouveaux programmes en leur fournissant des outils clés en main pour mettre en œuvre plus facilement les nouveautés qui concernent les langues vivantes (introduction de la LV2 en 5e, accompagnement personnalisé, EPI…).

2. Pour cette deuxième année de réforme des collèges, quelles sont vos priorités et engagements envers les équipes pédagogiques ?

Notre engagement – de taille – pour cette deuxième année de réforme a été d’assurer  aux enseignants de nouvelles collections à la fois complètes, de qualité, prêtes en temps et en heure et adaptées aux nouveaux programmes de collège. Cela a supposé pour nous la parution simultanée des 4 niveaux d’une nouvelle méthode d’anglais, Bloggers (manuels et workbooks), des deux derniers niveaux de notre collection d’espagnol Reporteros et des niveaux 2 et 3 de notre collection d’allemand Fantastisch!. Nous sommes heureux d’avoir tenu nos promesses ! Reste maintenant à publier tous les outils complémentaires de ces méthodes afin que les enseignants puissent préparer leurs cours pendant l’été : livres du professeur, packs numériques enseignant et élève, ressources supplémentaires, vidéos explicManuels languesatives, etc.

Concernant l’adaptation aux nouveaux programmes et la mise en œuvre de ces derniers, nous nous sommes entourés de trois inspecteurs d’académie expérimentés pour diriger nos trois collections de collège. Ils ont été les garants, avec nos équipes d’auteurs (tous enseignants de terrain) et notre équipe éditoriale, de la qualité, de la pertinence et de l’efficacité des contenus proposés.

Espace Langues

Soucieux de suivre au plus près les évolutions des pratiques numériques des professeurs, nous avons également inauguré cette année Espace Langues, une plateforme pédagogique entièrement dédiée à l’enseignement et l’apprentissage des langues (www.espacelangues.emdl.fr). Elle fournit aux enseignants et à leurs élèves de nombreuses ressources et fonctionnalités dans et hors de la classe.

Enfin, parce que nous n’oublions pas le travail au jour le jour des professeurs et l’aspect ludique que doit revêtir l’enseignement au collège, Carnets de bord 2017/2018nous proposons des Carnets de Bord conçus spécialement pour les enseignants d’anglais, d’espagnol et d’allemand ainsi que des packs d’autocollants pour évaluer les élèves de façon positive dans ces trois langues, et ce conformément aux nouveaux programmes de 2016.

3. Comment accompagnez-vous les collèges au cours de cette deuxième année de réforme ?

Nous avons anticipé nombreuses questions des enseignants et gestionnaires sur les nouveaux programmes et les nouvelles collections en étoffant notre équipe de délégués pédagogiques, tous spécialistes de l’enseignement des langues, ainsi que notre département Relations Enseignants. Dès le mois de janvier, nous avons proposé à tous les collèges de venir présenter nos méthodes en avant-première à leurs équipes pédagogiques, aux dates et aux horaires de leur choix. Cela a permis à nombre de professeurs de se faire une idée de nos collections à venir, voire de tester des unités en classe, afin d’éviter de faire leur choix dans la précipitation au moment de l’envoi des spécimens. Nous effectuons également des présentations détaillées aux établissements qui ont choisi nos collections, ainsi que des formations numériques pour aider les professeurs à s’approprier nos outils digitaux.

Cette année, nous avons également Journée des langues 2017lancé la première édition de la Journée des  Langues, un événement réunissant des professeurs d’anglais, d’espagnol et d’allemand autour de conférences d’experts, d’ateliers pratiques menés par des formateurs et d’échanges conviviaux entre pairs. Cette journée se situe dans la lignée de notre politique de contact constant avec les enseignants : nous avons créé des pages liées à nos collections sur les réseaux sociaux, enrichi notre page web et notre canal YouTube avec des vidéos sur nos méthodes et nos compléments pédagogiques, publié régulièrement des newsletters pédagogiques ou informatives, répondu en un temps record à de très nombreux mails de professeurs. Nous essayons de cerner au mieux leurs attentes et d’y répondre de la façon la plus adéquate possible.

Même si le budget alloué à l’équipement en manuels scolaires est record en 2017, nous savons qu’il n’est pas facile pour les établissements de changer toutes leurs méthodes sur deux ans. Nous avons donc aussi consenti un effort financier en offrant, pour tout équipement d’une classe avec nos manuels, un pack CD-DVD pour la classe par niveau et une licence numérique enseignant par professeur.

4. Quels enseignements, dans le processus de création de vos manuels scolaires, avez-vous retiré de la première année de réforme des collèges ?

Nous avions déjà l’habitude de travailler en équipe sur nos différents projets, mais la première année de réforme a renforcé notre conviction que des équipes solides et conséquentes étaient la meilleure façon de multiplier les idées, de trouver les meilleures solutions aux problèmes rencontrés, de prendre en compte le plus large éventail possible d’enseignants et d’élèves et de travailler plus efficacement. Nous nous sommes par ailleurs rendu compte que les professeurs étaient particulièrement demandeurs de formations, raison pour laquelle nous avons renforcé cet aspect de notre offre éditoriale.

5. Quelles sont les particularités de votre nouvelle collection (au format papier et au format numérique) ?

Nos collections se caractérisent par leur richesse et leur adaptabilité, tant au format papier que numérique. Nous souhaitons en effet que les enseignants aient une grande liberté de choix et puissent sélectionner leurs supports en fonction de leurs profils d’élèves, de la progression qu’ils ont définie pour leurs classes et de leurs affinités personnelles.

Nous avons insisté cette année sur la prise en compte de l’hétérogénéité des classes et l’inclusion de tous les profils d’élèves. Ainsi, notre collection d’anglais Bloggers propose dans ses 4 workbooks des activités différenciées autour d’un même support, afin que des élèves de niveaux différents puissent parvenir au même résultat via des exploitations différentes, plus ou moins guidées, plus ou moins difficiles. De plus, l’intégralité de la méthode Bloggers (manuels et workbooks) et tous les cahiers d’activités de nos méthodes Fantastisch! et Reporteros sont adaptés aux élèves dyslexiques et en difficulté de lecture.

ANAPE DYSD’ailleurs, nous avons obtenu pour toutes nos collections le soutien de l’ANAPEDYS (Association Nationale d’Associations d’Adultes et de Parents d’Enfants Dys).

Au niveau numérique, notre grande nouveauté est comme je le disais, la plateforme pédagogique Espace Langues, où les enseignants peuvent trouver trois types de ressources différents pour chacune de nos collections : les packs numériques qu’ils auront préalablement achetés sur le site du Kiosque Numérique de l’Éducation, de très nombreuses ressources complémentaires (fiches vidéo projetables, fichiers MP3, vidéos supplémentaires, fiches lexicales, livres du professeur, exercices interactifs, etc.) et des outils de gestion de classe très simples d’utilisation (création de groupes d’élèves, visualisation des résultats de ces derniers, partage de ressources, etc.). Par ailleurs, il est à noter que les packs numériques de toutes nos nouveautés incluent des cahiers d’activités interactifs et auto-correctifs, adaptés aux dyslexiques, qui permettent de renforcer l’autonomie et la motivation des élèves.

6. Comment s’articule votre collection ?

Les collections comprennent toutes, et ce pour chaque niveau, les éléments suivants : livre de l’élève, cahier d’activités, livre du professeur, pack numérique élève, pack numérique enseignant, ressources complémentaires en ligne. Les enseignants peuvent naviguer librement entre ces différents supports, ou suivre les parcours suggérés dans nos livres du professeur.

Dans chaque collection, la progression tant linguistique que thématique a été pensée en amont, de façon à atteindre de façon progressive les objectifs fixés par les nouveaux programmes en LV1 et en LV2, en assurant un rebrassage constant, pour tirer le meilleur parti des heures alloués à l’enseignement de chaque langue.

7. Cette année, combien de temps vos collections vous ont-elles mobilisées par rapport à l’an dernier ?

Nos collections nous ont mobilisés autant de mois que l’an passé, étant donné que nos spécimens devaient comme toujours parvenir aux enseignants au début du mois de mai, mais l’effort fourni a été beaucoup plus intense et a nécessité une mobilisation bien plus importante de toutes nos équipes éditoriales, lesquelles ont d’ailleurs été renforcées pour l’occasion.

8. Quels ont été les défis relevés pour ces deux années de réforme ?

Le principal défi était bien sûr celui du temps : publier 13 livres (en comptant notre méthode de lycée) de qualité en si peu de mois était une vraie gageure. Au niveau économique, le défi était également conséquent puisque nous avons réalisé plus d’ouvrages, mobilisé plus d’auteurs, d’éditeurs et d’intervenants extérieurs (maquettistes, illustrateurs…) et surtout envoyé un très grand nombre de spécimens aux professeurs.

9. Quels sont vos prochains objectifs pour les années à venir ?

Nous ne pouvons pas encore dévoiler notre plan éditorial, mais la réforme du lycée devrait nous occuper prochainement !

10. Quelles évolutions imaginez-vous avec le nouveau gouvernement en place ? (notamment sur le plan numérique)

Nous souhaitons vivement que les réformes entreprises par le nouveau gouvernement ne se feront pas avec la même précipitation que celles de 2016-2017. Nos équipes, tout comme les enseignants, ont besoin de temps pour assimiler les nouveaux programmes et mettre au point des solutions pédagogiques adaptées et innovantes, tant au niveau papier que numérique. Sur ce dernier plan, nous espérons que le gouvernement poursuivra sa politique d’équipement des établissements scolaires, sans oublier toutefois que le numérique est un très bon complément des ouvrages papier, mais ne saurait s’y substituer.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publié le Posté le

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *